communiquer sur autre chose, je proposerais bien ce texte.

A lire en premier : Coute_candidature_Trelissac_

20080206135741_raffut

Le rugby, école de la vie ?

Dans un même club, qu’ils soient joueurs, entraineurs, dirigeants, partenaires, supporters ou encore spectateurs, la solidarité entre tous les membres et la volonté d’aller de l’avant sont les valeurs refuges propres à notre discipline, elles doivent prévaloir même si, avec l’arrivée du professionnalisme, certains s’enivrant de l’appât du gain et de la notoriété facile, perdent cette dimension d’appartenance à un groupe. L’individualisme n’a pas sa place dans un sport collectif, notamment au CAPD.

Dans notre club, qui prend réellement en compte l’individu ? Combien ont encore réellement les notions d’identité et d’attachement au CAPD ? Nous constatons que ces valeurs disparaissent peu à peu, on a réduit la pratique du rugby à des contingences technico-tactiques, à des objectifs irréalistes, à l’argent.

D’ailleurs depuis septembre 2013, trop nombreux sont ceux qui, cherchant leur place et ne s’y retrouvant pas, ont démissionné. Il faut être conscient que pour contrecarrer cela, il faudra dorénavant soit retrouver ces personnes soit de plus en plus d’argent pour faire fonctionner notre club.

Notre discipline sportive n’étant pas une science, elle ne peut se réduire à obliger les hommes aux résultats en niant la dimension de groupe et d’humanité surtout en tirant à vue sur eux. On les encense un jour, on les descend un autre, c’est le grand jeu des médias auquel notre club a succombé ces deux dernières saisons.

D’ailleurs c’est encore dans ces mêmes médias que le présomptueux ancien directeur s’exprime à nouveau sur notre dos « je ne connais rien au rugby, même pas les règles… »

Notre club a t'il été confié à un « ignare » dont le seul objectif aurait été de trouver un moyen de se mettre en valeur, voir un levier politique ?

En tout cas tant mieux il n’est plus là, peut être aura-t'il plus de réussite dans sa nouvelle ambition. 

Afin que le CAP, club centenaire condensé de la société Périgourdine, retrouve sur le terrain et en dehors son niveau et ses lettres de noblesse, tous les anciens joueurs, dirigeants, partenaires, supporters, amoureux de ce noble sport et qui s’identifient encore un peu à lui, doivent se retrouver pour aider à remettre de l’ordre dans son fonctionnement afin qu’il regagne sa place, avec l’aide de sa formation à l’image de notre bassin démographique et économique, celui du Grand Périgueux, celui de la Dordogne.

Allez CAPD,

Le responsable de l’école de rugby et ancien joueur,

Loïc NETELENBOS